Antoine de Saint-Exupéry || Portrait

Antoine de Saint-Exupéry citation

Quand on dit Antoine de Saint-Exupéry, on pense tout de suite à sa plus grande œuvre : Le petit prince. Cependant c’est un homme à multiples casquettes qui a su s’illustrer dans plusieurs domaines.

Antoine de Saint-Exupéry portrait Né le 28 juin 1900 à Lyon,  premier garçon d’une fratrie de Cinq enfants, Antoine de Saint-Exupéry ne semblait pas vraiment destiné à devenir un grand écrivain. Élève dissipé et rêveur, désordonné et nonchalant, il s’avère exceller dans les matières scientifiques, et non littéraires. (Comme quoi, cela ne veut rien dire) Son talent pour l’écriture apparaît pour la première fois en 1914, grâce à une rédaction qui lui permettra d’obtenir le prix de narration. Sa carrière d’écrivain commence avec la revue Le Navire d’Argent, en 1926, dans laquelle est publiée sa nouvelle L’Aviateur. En 1928, il signe un contrat avec la maison d’édition Gallimard, qui publiera son manuscrit Courrier Sud et d’autres romans. (Les choses sérieuses commencent !) Il rencontre le succès trois ans plus tard avec Vol de Nuit, préfacé par André Gide, en obtenant le prix Femina. Il obtient également en 1939, le Grand Prix du Roman de l’Académie Française pour son roman Terre des Hommes. Cette même année, il commence à écrire Le Petit Prince qu’il ne publiera qu’en 1943, aux États-Unis, après s’être expatrié.

Antoine de Saint-Exupéry avec son avionAntoine de Saint-Exupéry n’est pas seulement doué pour l’écriture. Il développe très jeune, des capacités pour l’aviation. Il fait son premier baptême de l’air à l’âge de douze ans, et la passion des avions ne le quittera plus. (Une passion comme une autre, certains à cet âge préfère les cartes Pokemon) Par la suite, il effectue son service militaire dans l’armée de l’air, à Strasbourg puis il rejoint rapidement un régiment d’avion de chasse à Casablanca, au Maroc où il obtient son brevet. Bien qu’il subisse plusieurs graves accidents, dont un où il ressort une fois avec une fracture du crâne et une autre avec un coma (Des égratignures en somme) il continue sa carrière d’aviateur. Il devient en 1934 pilote  pour Air France sur la ligne Paris-Saïgon. Il effectue plusieurs mission de guerre, dont des vols de reconnaissance au dessus de l’Allemagne, qui lui vaudront la Croix de Guerre. Après quelques temps en réserve, dû à son âge, il reprend du service en 1944 pour plusieurs missions, dont une qui lui sera fatale, le 31 Juillet 1944.

Ses principales œuvres :

  • Vol de Nuit (1931) : La première œuvre reconnue
  • Terre des Hommes (1939) : Un roman reconnu par l’Académie Française
  • Pilote de Guerre (1943) : Interdit en France par les nazis
  • Le Petit Prince (1943) : L’œuvre ultime

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :