Edgar Allan Poe || Portrait

edgar allan poe signature

Portrait de Poe par S. OsgoodEdgar Allan Poe est un écrivain américain, à la fois poète, romancier, nouvelliste  et critique. Il est en quelque sorte le pionnier du roman policier. Son œuvre participe grandement à l’évolution de la littérature. (Oui c’est un grand monsieur)

Edgar Allan Poe est né à Boston en 1809 au sein d’une famille d’acteurs ambulants. Son père, un alcoolique notoire meurt très tôt. Ce qui marquera le jeune Poe, l’alcool étant un des thèmes récurrent dans ses œuvres. Sa mère décède l’année de ses trois ans, de la tuberculose. (Oui, c’est une enfance tout à fait joyeuse !)

Il est recueilli par les Allan, une riche famille de négociants de Richmond. Créant en lui une double identité : Edgar Poe et Edgar Allan. Double qui se retrouve décrite dans le conte de 1939 William Wilson. Il part avec la famille Allan à Londres en 1815 et fait une partie de sa scolarité dans un pensionnat, qu’il décrit également dans le conte William Wilson. La famille Allan revient à Richmond en 1820 et le jeune homme joue alors au dandy et se perd dans les jeux d’argent et l’alcool. Une dispute avec M. Allan et le jeune Poe fugue. (Oui il a lui aussi fait sa crise d’ado) Il rejoint l’armée en 1827 pour une courte période en tant que soldat de l’armée fédérale, durant laquelle il sera distingué par ses supérieurs, puis exclu de West Point en 1831. (Enfant terrible vous croyez ?) Par la suite, il se réfugie chez la sœur de son père biologique, où il y rencontre sa future femme Virginia.

Poe, daguerréotypeIl commence sa carrière d’écrivain et de journaliste en écrivant une nouvelle, Manuscrit trouvé dans une bouteille, pour un journal local en 1933. Il dirige différente revue, en réussissant bien mais devant les quitter à chaque fois suite à des crises d’alcoolisme. Reporter, chroniqueur et journaliste, il s’essaie au roman en 1938, Gordon Pym, c’est un échec. (On ne peut pas être bon partout !) De plus, Poe préfère écrire des histoires brèves, courtes et penses que le public à davantage besoin de ce genre d’histoire. Edgar Allan Poe est un passionné, et il s’intéresse à divers domaines tel que les phénomènes électriques et électromagnétiques, à la médecine, au spiritisme ou encore à l’astrologie et rassemble tout cela dans un recueil de contes en 1945 : Mille deuxième conte de Shéhérazade. Sa plume de journaliste, finit par se doubler avec celle d’un enquêteur, aimant écrire des enquêtes, des énigmes et les résoudre, comme pour Le Scarabée d’or en 1943  ou La lettre volée  en 1944. Le roman policier est né. (Agatha Christie peut lui dire merci !)

Son talent pour le crime et ses névroses alcooliques le mène à écrire des contes de terreur, où le personnage est seul et dans une atmosphère angoissante. Très à la mode du gothique anglais. Comme Le puits et le pendule en 1842 ou encore La chute de la maison Usher en 1839. Il retranscrit la névrose dans ses histoires. Il propulse des  personnages névrosés dans un monde normal et créée ainsi la terreur, où un détail devient terrifiant. Dans ses histoires se préfigure la Science-fiction. (Un grand homme vous dis-je !)

Poe, en personne toute à fait joyeuse, est également fasciné par la mort. C’est un sujet qui revient inlassablement dans ses contes. Le masque de la mort rouge ou Le portrait ovale en 1842, finissent  avec la rencontre de la grande faucheuse.

Poe décède le 7 octobre 1849 à Baltimore, suite à une crise d’alcoolémie.

Ses principales œuvres :

  • Manuscrit trouvé dans une bouteille (1833) : Sa première nouvelle
  • Le chat noir (1843): La nouvelle la plus connue
  • Le scarabée d’or (1843) : Les débuts du roman policier
  • Mille deuxième conte de Shéhérazade (1845): Une déclaration d’amour à la modernité.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :