La vérité sur l’affaire Harry Quebert || Jean-Jacques Annaud

La vérité sur l'affaire Harry Quebert, Jean-jacques Annaud

Identité de la série

  • Produit par : Jean-Jacques Annaud
  • Date de sortie : 21 novembre 2018
  • Titre original : The Truth About the Harry Quebert Affair
  • Genre : Drame, policier, thriller
  • Nationalité : Américaine
  • Distributeur : MGM television
  • Nombre d’épisodes : 10
  • Acteurs principaux : Patrick Dempsey, Ben Schnetzer, Kristine Froseth

Synopsis

À New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, un jeune écrivain à succès, est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur. À quelques mois de l’échéance qui lui a été donnée, tout bascule soudain pour lui : son ami et professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné en 1975 Nola Kellergan, une jeune fille, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l’innocence d’Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête.


Mon avis sur cette adaptation

Nola et Harry, dans La vérité sur l'affaire harry quebert de jean-jacques annaud

Jean-Jacques Annaud nous offre, avec sa mini-série, une adaptation dès plus fidèle du roman La vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker. Tout est parfaitement retranscrit, page après page. La mise en tension, quoiqu’un peu lente, suit celle du roman, tout comme les rebondissements qui apparaissent à chaque épisode. De plus, le réalisateur joue de manière assez intelligente sur les flashbacks, les amenant de manière toujours cohérente, afin de ne pas perdre en cours de route le spectateur. Et si les flashbacks récurrent peuvent être d’une extrême lourdeur, dans l’adaptation de Jean-Jacques Annaud ce n’est pas le cas. L’univers et les différentes époques du roman sont particulièrement bien mis en scène. Le casting est dans l’ensemble pertinent, notamment Ben Schnetzer qui campe le rôle de Marcus Goldman. Jeune, beau et parfaitement hautain et un brin antipathique. J’ai particulièrement apprécié trois rôles : celui de Damon Wayan Jr qui interprète merveilleusement l’agent Perry Gahalowood, Ron Perlman qui joue l’éditeur intéressé que par le nombre de millions qu’il va empocher, antipathique mais génial (On adore le détester), et surtout par Joshua Close qui interprète le rôle de Luther Caleb de manière bluffante, le rendant à la fois malaisant et émouvant.

Marcus Goldman, la vérité sur l'affaire Harry Quebert, Jean-Jacques Annaud

Deux seuls petits bémols : je n’ai pas vraiment été convaincue par le vieillissement de Patrick Dempsey ainsi que par l’interprétation de Kristine Froseth dans le rôle de Nola qui la rend à la fois plate et encore plus agaçante que dans le roman.L’empathie pour ce personnage est quasiment impossible.

Le décors que plante Jean-Jacques Annaud est également splendide, entre les plages, les forêts et les diners de la côte-est américaine.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :