Le hérisson || Mona Achache

affiche du film "le hérisson" de Mona Achache

Identité du film :

  • Produit par : Mona Achache
  • Date de sortie : 3 juillet 2009
  • Genre : Comédie dramatique
  • Nationalité : Français, italien
  • Distributeur : Pathé
  • Acteurs principaux : Josiane Balasko, Garance le Guillermic, Togo Igawa

Synopsis :

L’histoire d’une rencontre inattendue : celle de Paloma Josse, petite fille de 11 ans, redoutablement intelligente et suicidaire, de Renée Michel, concierge parisienne discrète et solitaire, et de l’énigmatique Monsieur Kakuro Ozu.

Mon avis sur cette adaptation :

Mona Achache n’a pas  choisi la simplicité en adaptant le roman épistolaire L’élégance du hérisson de Muriel Barbery. Cependant, la prise de risque a été, à mon sens, une réussite. La mise en scène du film, retranscrit parfaitement l’ambiance du livre. La caméra de Paloma, remplace prodigieusement son journal. Elle exprime ses pensées profondes à travers de l’image. Les monologues de Renée sont des saynettes visuelles. On suit la vie de l’immeuble (Qui ici à changé d’adresse), et notamment le quotidien de Paloma Josse et de la concierge Mme Michel, qui vont se retrouver liées.dessin du hérisson, mona achache Mona Achache a su s’entourer d’excellent acteurs, tel que Josiane Balasko qui nous sert une Renée Michel bourrue et sauvage, bien qu’attachante. La toute jeune Garance Le Guillermic, interprète une Paloma toujours aussi tête à claque que dans le livre, mais avec une subtilité qui la rend touchante. Togo Igawa donne une classe toute à la japonaise à Mr Ozu, et on en attend pas moins, avec un côté vieux sage qui n’est pas déplaisant. (Mais un peu cliché!)

Mona Achache a su interpréter le roman avec une grande finesse et une grande sensibilité, rendant ses personnages attachant. Là où l’adaptation aurait pu être fade et sans saveur, tournant autour des sentiments et de la psychologie des personnages, l’adaptation offre au spectateur un moment sympathique et touchant. (Sans avoir besoin de sortir dix kilomètre de kleenex) De plus, et pour mon plus grand bonheur, avec son côté revêche, Josiane Balasko offre quelques moments d’humour, et fait gentiment sourire le spectateur.paloma et renée, le hérisson

Mona Achache retranscrit parfaitement la philosophie du roman de Muriel Barbery qui pourrait être : Le statut social ne fait pas le moine.

Une dernière chose concernant cette adaptation, je ne peux que saluer les petits dessins animés du hérisson, sous toutes ses formes, qui donnent une petite touche de magie et de poésie au film.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :