Mary Shelley || Haifaa Al-Mansour

Elle Fanning dans le rôle de Mary Shelley de Haifaa Al-Mansour

Identité du film :

  • Produit par : Haifaa Al-Mansour
  • Date de sortie : 8 août 2018
  • Genre :  Drame
  • Nationalité : Britannique, Luxembourgeois, Irlandais
  • Distributeur : Pyramide distribution
  • Acteurs principaux : Elle Fanning, Douglas Booth, Tom Sturridge

Synopsis :

En 1814, Mary Wollstonecraft Godwin entame une relation passionnée et scandaleuse avec le poète Percy Shelley et s’enfuit avec lui. Elle a 16 ans. Condamné par les bienpensants, leur amour tumultueux se nourrit de leurs idées progressistes. En 1816, le couple est invité à passer l’été à Genève, au bord du lac Léman, dans la demeure de Lord Byron. Lors d’une nuit d’orage, à la faveur d’un pari, Mary a l’idée du personnage de Frankenstein. Dans une société qui ne laissait aucune place aux femmes de lettres, Mary Shelley, 18 ans à peine, allait révolutionner la littérature et marquer la culture populaire à tout jamais.

Mon avis sur cette adaptation :

Mary Shelley d'Haïfaa Al-Mansour

Haifaa Al-Mansour tente à travers ce biopic de retracer la vie à la fois passionnelle et dramatique de l’auteur de Frankenstein, Mary Shelley. La reconstitution d’époque est une fois de plus à saluer dans cette œuvre. Les décors sont splendides tout comme les costumes. L’ambiance du film est également très bien pensée. Celle-ci est sombre, constamment, faisant échos quelque part aux drames qui ont marqué la jeune Mary Godwin, à commencer par la mort de sa mère et le remariage de son père avec ce que l’on pourrait appeler une marâtre. (Oui Cendrillon, tu n’es pas la seule) Haifaa Al-Mansour nous fait découvrir l’histoire d’amour entre Mary Shelley et le poète Percy Shelley, histoire qui l’amènera à devenir une écrivaine célèbre. Cependant, lorsque l’on voit la vie de l’auteur, passionnée, décadente et dramatique, le film reste peut-être trop lisse et académique pour englober pleinement la dramaturgie de la vie de Mary Shelley.  

Mary et Percy Shelley

De plus, je ne suis pas pleinement convaincue par l’interprétation d’Elle Fanning dans le rôle de Mary Shelley, qui est à mon sens presque insipide par rapport à la vie que l’auteur a eu ainsi qu’à sa personnalité quelque peu hors normes, surtout pour l’époque. Une interprétation en demie-teinte. Cependant, le génie de Haifaa Al-Mansour a été de montrer comment chaque épreuve, vécue par la jeune Mary Godwin, a pu créer un chef d’œuvre comme Frankenstein, ainsi que la difficulté, en tant que femme, de se faire valoir comme étant l’auteur de l’œuvre et non comme une simple femme de poète.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :