Mary Shelley || Portrait

mary shelley portrait
mary Shelley par Richard Rothwell

Avec le nom Mary Shelley, résonne immédiatement son œuvre la plus connue qui est toujours d’actualité : Frankenstein.

Cette romancière britannique est née en 1797, à Londres,  sous le nom de Mary Wollstonecraft Godwin, dans une famille de philosophe. Son père, William Godwin, est un philosophe naturaliste et sa mère, Mary Wollstonecraft, est quant à elle une philosophe féministe. Deux influences, qui se retrouvent dans ses ouvrages. Au décès de sa mère, son père se remarie. La belle-mère met de côté de manière délibérée les enfants issue du premier mariage. (Oui un peu comme la marâtre dans Cendrillon) Cependant, le père permet à ses enfants d’avoir accès à une bonne éducation. Il leur fait notamment rencontrer un grand nombre d’intellectuels de l’époque.

A l’âge de 17 ans, la demoiselle fait une fugue aux côtés de Percy Bysshe Shelley, un poète romantique en rupture avec sa famille, membre de l’aristocratie anglaise. Il deviendra par la suite son époux. En 1816, accompagnée de son mari et de son fils William, elle part en voyage en Suisse, à Genève dans une propriété louée par Lord Byron pour l’été, autour du lac Léman. Une nuit d’été, en 1816, Lord Byron propose un petit jeu à ses invités pour les divertir. Chacun devait écrire une histoire de fantôme. En trois jours, à l’âge de 18 ans, Mary Shelley écrit ce qui n’était alors qu’une nouvelle, Frankenstein.

Mary Shelley d'après Reginald Easton

Peu de temps après, elle mettra au monde une petite Clara. Celle-ci décédera lors d’un voyage à Venise en 1818, suivit de peu par son frère, qui lui s’éteindra à Rome. En 1819, elle donne la vie à son quatrième enfant (la première est morte prématurément) Percy Florence. Cette même année elle publie Mathilda, un roman qui aborde les thèmes de l’inceste et du suicide.  Elle continuera par la suite d’écrire, ne trouvant de réconfortant que dans cet exercice. En 1822, Percy Shelley décède lors d’un naufrage sur le chemin du retour entre Livournes et San Terenzo, alors qu’il partait profiter d’un voilier avec des amis dont Edward Williams.  

En rentrant en Angleterre elle s’occupera de publier les poèmes de son mari. En 1823 elle publie le roman Valperga et en 1826 Le dernier homme. Entre 1827 et 1840, elle est écrivain et éditrice. Perkin Warbeck en 1830, Lodore en 1835 et Falkner en 1837.

Mary Shelley finit sa vie auprès de son fils Percy Florence et son épouse Jane Gibson St John, dans le Sussex.  Elle décède le 1er février 1851.


Ses principales œuvres:

Frankenstein (1818): Son œuvre phare

Mathilda (1819) : L’histoire d’un deuxième duel Créateur- créature.

Le dernier homme (1826) : Un roman d’anticipation appartenant à la Science-Fiction

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :